Vous êtes ici : LA VIE ECONOMIQUE L'agriculture
    Taille du texte
  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

L'agriculture

Imprimer

verreUne production très diversifiée  

La viticulture est très présente avec deux appellations  : 
le Beaujolais et les Coteaux du Lyonnais qui accompagnent
judicieusement les mets locaux (charcuterie, fromage, quenelles...)
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

La production de fruits représente une activité importante avec notamment les cerises et leurs multiples variétés (Burlat, Stark, Van, Hedelfingen, Summit, Duroni 3, Badacsony, Sweettheart...). Les producteurs ont créé une association interprofessionnelle, CALIFRUIT pour mieux harmoniser, production et commercialisation en fonction des attentes de chaque client.

Aujourd'hui, ils ont lancé leur marque collective, "Sublim De Bessenay". Les cerises commercialisées sous cette marque répondent à l'ensemble des critères définis par la charte qualité contrôle.

 Outre les cerises, le territoire est producteurs de nombreux petits fruits rouges comme les fraises, les framboises, les cassis...

L'élevage concerne les bovins, les caprins et les ovins (viande et lait), avec de nombreux ateliers de transformation sur le territoire (fromage par exemple).

La production agricole locale est en vente directe sur le territoire
> cliquez ici pour accéder à la liste des producteurs (site de l'Office de Tourisme du Pays de l'Arbresle).

paysage2L'activité agricole façonne le paysage (vignobles, vergers, herbages, bocages...) et contribue à la qualité de vie qui est une caractéristique notable du Pays de l'Arbresle. Celui-ci se distingue par sa richesse dans la diversité de ses paysages et par sa faune et sa flore remarquables.

L'agriculture emploie plus de 700 personnesvaches_ag_150
Les 559 exploitations du Pays de l'Arbresle emploient 713 personnes. Depuis 1988, l'espace exploité par l'agriculture et le nombre d'exploitations a diminué (respectivement de 14 et 26 %). Actuellement, 9 551 hectares sont exploités : ils représentent 52  % de la surface totale du terrritoire, avec une répartition inégale selon les secteurs (71 % dans la zone Beaujolaise, 56 % dans le secteur Brévenne et 37 % dans la partie périurbaine) d'après le recensement agricole de 2 000.

Deux atouts majeurs favorisent l'activité
La proximité de l'agglomération lyonnaise et la forte évolution démographique du territoire permettent une meilleure valorisation des produits.
De même, la co-existence de deux territoires à caractère marqué, le Beaujolais et le Lyonnais, apporte une plus value certaine à la production locale.